Chantier réalisé : 4 enduits différents chez Sophie et Thomas (42)

Lorsque Sophie et Thomas ont acheté cette belle bâtisse,

elle était déjà rénovée avec de beaux sols en ciment et carreaux « normaux » et avec du placo et un isolant conventionnel de 10 cm d’épaisseur. Et pourtant, ils avaient froid et surtout ils constataient une humidité constante très désagréable.

Ils ont donc réalisé une isolation par l’extérieur au nord, en laine de bois et bardage en respectant les consignes de la mairie pour la hauteur de départ.

Ils avaient toujours froid et l’humidité était toujours très présente. La première chose à faire était de supprimer le placo et son isolant pour remettre les murs à nu. Il a fallu aussi supprimer le poêle qui s’avérait inefficace pour en ré-installer un ailleurs dans la pièce.

 

C’est courant avril que nous avons eu le plaisir de réaliser ce chantier.

Au programme, deux correcteurs thermiques, l’un végétal, l’autre minéral, du pierres-vues et de l’enduit terre.

  • Chaux/pouzzo sur le mur nord du salon et de la salle de bains
  • Terre/paille/chaux sur les murs est et sud du salon
  • Pierres-vues sur le murs de refend du salon
  • Enduit terre sur un petit mur en pisé à l’étage.

Christine, Céline, Juliette, Sylvain, Nicolas, Emmanuel, André, Denis, Georges, Eric et Yann se sont joints à nous durant ces deux journées.

Thomas avait réalisé l’ossature pour le banchage du chaux/pouzzolane que nous avions décidé de faire sur le mur nord semi-enterré, donc sujet à remontées capillaires et, en partie haute, isolé par l’extérieur.

Petit briefing technique pour mettre au point les formulations

et les première banches sont posées.

Tout se démarre en même temps : le TPC, le banchage, le pierres-vues dans le salon

et dans la salle de bains.

Le dimanche, tout a bien avancé. On peut brosser le pierre-vues,

appliquer la seconde couche de TPC et même la lisser à la liane

et terminer le banchage.

A l’étage, sur le petit mur

Le soubassement est enduit en pierres-vues et le pisé enduit à la terre

Résultat :

 

Ensuite, Thomas a enduit le chaux/pouzzo en faisant un gobetis puis un enduit chaux comme ils le voulaient. Comme vous pouvez le voir, ils vont poser un plancher bois au sol, avec isolant, pour plus de chaleur…

Le voici en cours de séchage:

Un grand merci à tous ! Sacré chantier à gérer pour moi, avec tous ces enduits dans des lieux différents… J’adore !

Merci aussi à Sophie et Thomas pour l’accueil et à Babou pour l’intendance au top !

Les anciens bâtisseurs étaient des éco-constructeurs et leurs savoir-faire ont failli disparaître ! Mon goût pour la transmission est le fil rouge de ma vie professionnelle. Comment, alors, lorsqu’on détient ne serait-ce qu’un peu de ces savoirs inestimables, ne pas les diffuser au plus grand nombre ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.