Chantier réalisé : la façade chez Marie-Agnès et Eric (01)

Chantier façade chez Marie-Agnès et Eric en cette fin mai. Après le décroûtage du vilain enduit qui la recouvrait, notre objectif était d’appliquer un enduit de finition en 0/4 taloché éponge. 

Pour les 130 m² qui nous attendaient il nous fallait du monde … et il y en a eu ! 

Le samedi, Jeff, Laurence, Jean-François, Vincent, Geneviève, Matthias, Anne, Lou, René, Tatiana, Cyrille, Aurélie,Timéo, puis Amélie,Sébastien, Sarah et Robin le dimanche.

Il fait beau et juste assez bon. Parfait !

ame2.jpg

Petit point technique, je ne m’attendais pas à ce que le décroûtage ait fait autant de creux entre les pierres,

ame.jpg

nous démarrons donc par un gobetis 

ame13.jpg

et dès l’après-midi, le corps d’enduit est applicable. Et le luxe, c’est quand même le palan électrique qui permet de monter les seaux en appuyant juste sur un bouton !!! 

ame3.jpg

ame4.jpg

Nous avons atteint le deuxième étage et c’est avec fierté que nous posons pour la photo des travailleurs ! 

ame5.jpg

Dimanche, début des hostilités avec la taloche éponge,

ame8.jpg

et poursuite de l’enduit au deuxième étage. Le gobetis qui n’était pas prévu va nous faire manquer de sable… mais le voisin nous sauve avec ses 500kg de sable à béton que nous tamisons. 

ame6.jpg

ame9.jpg

18h : oufff !! Terminé !

ame11.jpg

ame12.jpg

Allez… seconde photo de l’équipe du dimanche. Petite précision : le chien n’est pas Chamallow mais Jango, le bouvier bernois de la maison 🙂 

ame10.jpg

Merci !!! Bravo à tous pour le courage et la bonne humeur !!

Deux mentions spéciales : la première à Marie-Anès qui nous a régalés avec ses fabuleux repas et la seconde à Timéo qui n’a pas failli à sa tâche de monteur de seaux pendant tout le week-end !! 

ame14.jpg

Les anciens bâtisseurs étaient des éco-constructeurs et leurs savoir-faire ont failli disparaître ! Mon goût pour la transmission est le fil rouge de ma vie professionnelle. Comment, alors, lorsqu’on détient ne serait-ce qu’un peu de ces savoirs inestimables, ne pas les diffuser au plus grand nombre ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *