Suivi de chantier : Refection de colombages

A l’époque de ma visite chez Bernard et Marie, Je n’avais pas pris de photos et j’évoquais dans l’article les colombages aziliens grace à cette vieille photo.

J’ai trouvé la même rue de nos jours…. Oui, depuis, l’Ariège s’est dépeuplée 😉 mais on peut surtout constater que bien des colombages ont été recouverts d’enduits (malheureusement au ciment).

Aujourd’hui, donc, j’ai des photos parce Bernard et Marie m’ont appelée pour faire le point sur les badigeons.

Voici donc la façade dont l’enduit chaux d’origine est plutôt en bon état.

A l’intérieur, le souci venait des colombages qui longent l’escalier déservant les étages. Les murs étaient recouverts d’un plâtre déliquescent masquant les colombages et leur remplissage en pierres hourdées à la chaux.

Après une longue période de déplâtrage, Bernard et Marie ont préféré faire appel à Franck, un maçon, pour refaire les enduits chaux. J’ai passé une journée avec Frank pour le former car, pour lui, la chaux était un mystère….

Et voici le résultat : dans le couloir

Et dans la cuisine :

Les colombages en chêne, une fois nettoyés, ont été passés à l’huile de lin.

Et Bernard et Marie ont eu une excellente idée : récupérer de vieilles fenêtres pour composer un placard :

Courage pour la mise en couleur !

Les anciens bâtisseurs étaient des éco-constructeurs et leurs savoir-faire ont failli disparaître ! Mon goût pour la transmission est le fil rouge de ma vie professionnelle. Comment, alors, lorsqu’on détient ne serait-ce qu’un peu de ces savoirs inestimables, ne pas les diffuser au plus grand nombre ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.