Un premier bouquin est paru : Dalles, chapes et pose de terre cuite

Ca y est ! Il est paru !!

 

Quoi donc ? Eh bien mon premier livre !!

 

Sols chaux & terre cuite,

 

mode d’emploi

 

aux Editions Eyrolles

 

collection « Petite encyclo maison »

 

On peut le commander par internet sur la Fnac,

aussi sur amazon ou sur le site d’Eyrolles

il existe en e-book

et il est dans les bacs des libraires depuis le  21 Octobre.

Je crois savoir que c’est le seul livre sur les dalles et chapes en béton de chaux en France.

Pour 11€40, vous saurez tout sur la chaux sous toutes ses facettes et, aussi et surtout, vous disposerez de « pas à pas » légendés, de formulations et recettes concernant :

 

– les dalles en béton de chaux avec et sans isolant, avec et sans hérisson, avec et sans drainage,

– la pose de terre cuite à l’avancée ou avec collage à la barbotine, avec ou sans chauffage au sol,

– l’imperméabilisation et l’entretien des terres cuites.

Bref, de quoi fournir du grain à moudre à ceux qui se sentent de faire tout seuls…. ce qu’ils auraient pu faire avec moi !!  🙂

Il sera suivi, certainement en Janvier, par un second tome sur les enduits chaux et les laits de chaux et un peu plus tard par un troisième sur les enduits terre puis d’un quatrième sur les poêles de masse en BTC et terre….

J’en profite pour remercier tous ceux qui m’ont permis de réaliser ce premier livre !!

 

 

Les anciens bâtisseurs étaient des éco-constructeurs et leurs savoir-faire ont failli disparaître ! Mon goût pour la transmission est le fil rouge de ma vie professionnelle. Comment, alors, lorsqu’on détient ne serait-ce qu’un peu de ces savoirs inestimables, ne pas les diffuser au plus grand nombre ?

8 commentaires

  1. Un premier bouquin est paru !
    Enfin!! le premier d’une série si attendue et INDISPENSABLE
    Por fin empieza la consagracion de la REINA !!!
    Felicidades
    PATOU

  2. Un premier bouquin est paru !
    Félicitations !

    ma bibliothèque va s’enrichir de cet ouvrage, et de ceux qui les suivront.

    Je regarde toujours les dates des chantiers participatifs avec attention…

    Bonne continuation.

    Yannick (stagiaire l’été dernier à Crépon)

  3. Epaisseur des tomettes
    Bonjour,
    Je viens d’acheter ce prochain best-sellers, très bien fait et plus pratique à emporter sur le chantier que l’ordi au fin fond de la cambrousse dans la grange à rénover. J’attends les autres avec impatience !
    Une question me vient à la lecture (j’en suis au hérisson) où, en ce qui concerne le décaissement, vous parlez des impératifs à respecter, en citant notamment une épaisseur sur les carreaux de terre cuite de 2 centimètres.
    Pourquoi cette épaisseur ?
    Je demande car je suis en transaction avec des tomettes d’occasion (industrielles malheureusement, mais à 16 € »/m2) d’épaisseur de 1.2 centimètres ? En région PACA on n’en trouve guère de plus épaisse, il y en a beaucoup en Bourgogne de plus de 2 cm (peut-être un rapport avec les températures ?) mais du coup il faut compter le transport en plus … les remontées de chaux seront elles trop importantes ? risques de casse ou de fêlures en rapport avec les températures, le poids ou la pression de la chaux ?
    Je précise que c’est pour une cave en Nord Aveyron, enterrée sur trois faces avec un fenestron ouvert à tout vent.
    Merci pour vos précieux conseils.

    1. Bonjour Solange !
      oh la la !!! ça fait un moment qu’on se suit sans se rencontrer du fait de nos impératifs respectifs !!! Il faudra qu’on y arrive un jour ! 🙂

      Bon pour les terres cuites :les industrielles sont plus fines, en effet, parce qu’elle sont calibrées par les machines. Je crains aussi qu’elles soient moins respirantes. Voilà pourquoi les 2 cm qui correspondent aux terres cuites artisanales.
      D’habitude, je dirais malheureusement parce que j’aimerais bien faire avec du local, on fait avec les terres cuites de chez Barthe (à Gratens, du côté de Toulouse) en 2° choix elles sont à 30 € » frais de transport compris. Il faudrait que je vous mette en contact avec Michelle qui est à Millau qui après un week end dans la Drôme avec moi a fait son magnifique carrelage… Je vous envoie un mail à toutes les deux.
      A bientôt !

    2. Merci…
      je vais suivre la voie (voix) de la sagesse ! Effectivement, je vais surveiller les bonnes occaz’ chez Barthe, et tabler sur un bon deux centimètres.
      Quant à se voir, y’a pas de raison qu’on y arrive pas ! A très bientôt …!

  4. fondation « inexistante »
    J’ai acheté et lu votre livre, « les pas à pas » sont très intéressants. Page 21, vous évoquez le problème des maisons quasi sans fondation sans développer. Je travaille sur une maison dans la Manche (proche de Villedieu les poeles) qui n’a quasiment pas de fondation mais qui nécessite un hérisson (humidité qui va jusque des flaques, il faut également que je draine). Je peine à trouver des infos sur des solutions, qu’en pensez vous?

    merci d’avance

    1. C’est ennuyeux !
      comme il est déconseillé de creuser sous les fondations, si votre maison n’en a pas ou que très peu, ça veut dire qu’il va falloir surélever votre sol par apport au seuil.

      C’est le choix fait dans la maison de la photo de la page 7 : afin de conserver l’ouverture de la porte d’entrée un décalage de niveau est venu régler le problème.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *