Formations Oïkos : ou le plaisir d’être stagiaire !!

La proposition de formation d’Oïkos concernait les enduits terre sur support paille. Voilà qui me changeait du bâti ancien ! Avec l’ascension des maisons paille,  il était temps que je fasse la démarche d’en savoir plus…

C’est donc avec Noé Solsona de l’entreprise MV Habitation que nous avons passé la semaine à parler de maisons en paille et de la façon de les enduire à base d’enduits en terre. Mi-temps théorie, mi-temps pratique. Voilà un programme qui me convenait fort bien.

Un maquette préparée par Oïkos nous attendait dans l’atelier pour nous initier à la réception et la préparation du support avant enduits. .

n8-3.jpg

Mesure des bottes

n1-2.jpg

Pesée

n25.jpg

Vérification du taux d’humidité

n4-3.jpg

Puis prise en main du percuteur pour dresser le mur

n7-3.jpg

et enfin débroussaillage pour faire une belle planéité bien accrocheuse

n6-3.jpg

Voici notre lieu de travail en réel : l’enduit terre a pris l’eau et s’est délité. On s’inquiète de l’état des bottes dessous.

n10-2.jpg

Alors on décroûte et on constate qu’un petit débroussaillage s’avère nécessaire pour tout remettre de niveau

n13.jpg

et même, à cet endroit là, on remplace le remplissage qui était trop malade.

n14.jpg

Les tests de proportion entre les composants du mortier nous permettent d’opter pour LA formulation qui ira bien.

n9-2.jpg

On prépare la barbotine

n15.jpg

pour le gobetis préparatoire à l’enduisage. Il est projeté au compresseur pour bien pénétrer

n17.jpg

On pose les canisses pour conforter les angles

n26.jpg

Puis on fait du terre/paille

n18.jpg

qui viendra réparer les bottes le lendemain.

n19.jpg

Et après séchage, l’enduisage peut démarrer.

n20.jpg

On rabat et on serre à la règle

n21.jpg

On prépare l’enduit sable/terre/paille.

n27.jpg

C’est parti pour l’enduisage

n22.jpg

On pose la trame en fibre de verre,

n23.jpg

et on finit par une fine couche d’enduit qu’on crante pour créer l’adhérence pour l’enduit de finition en chaux qui imperméabilisera le mur.

n24.jpg

 

Super ! De nouvelles compétences et en plus plaisir de se former et de retrouver la place de stagiaire !!

Les anciens bâtisseurs étaient des éco-constructeurs et leurs savoir-faire ont failli disparaître ! Mon goût pour la transmission est le fil rouge de ma vie professionnelle. Comment, alors, lorsqu’on détient ne serait-ce qu’un peu de ces savoirs inestimables, ne pas les diffuser au plus grand nombre ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.