Suivi de chantier : Isabelle a enménagé !

On commence par le haut ? Jolis colombages !

Et la charpente, mise en valeur. A noter l’utilisation de l’OSB en rampants. C’est toujours réussi…. enfin, je trouve !! 🙂

En bas coté salon, Isabelle a fait installer un bien bel escalier.

Petit détail déco : Isabelle a voulu conserver quelques traces de ce qui se trouve sous les enduits terre. L’encadrement met en valeur le fond en pierres. Elle l’a réalisé avec un badigeon étonnant de chaux et Blanc de Meudon….

Un couloir mène à la salle de bains et aux toilettes.

Le coin cuisine.Vous aurez pu constater qu’Isabelle s’est servie d’ardoises de récup’ pour faire les appuis de fenêtres et pour le plan de travail de la cuisine.

Isabelle a donc enménagé il y a 2 mois. On en saura plus sur la tenue du sol en terre dans quelques temps !!

Les anciens bâtisseurs étaient des éco-constructeurs et leurs savoir-faire ont failli disparaître ! Mon goût pour la transmission est le fil rouge de ma vie professionnelle. Comment, alors, lorsqu’on détient ne serait-ce qu’un peu de ces savoirs inestimables, ne pas les diffuser au plus grand nombre ?

5 commentaires

  1. Suii de chantier : Isabelle a enménagé !
    C’est vraiment magnifique !
    J’ai hâte également de savoir comment va se comporter la dalle en terre crue.
    A priori, j’ai confiance, surtout que la terre a l’avantage d’être un matériau très souple. Les réparations sont donc simples à mettre en oeuvre.

    La grande difficulté avec la terre, c’est d’attendre que le séchage soit terminé !

    Thierry

  2. Suivi de chantier : Isabelle a enménagé !
    Merci Monique de cet exposé très sympa !
    et merci Thierry de ce chaleureux commentaire !
    3 mois après l’emménagement, je peux dire que ce sol est très confortable, avec une sensation de souplesse sous le pied qui surprend un peu les (nombreux) visiteurs, et qui est très agréable… Ce n’est peut-être pas aussi chaud que du parquet, mais bien plus que du carrelage of course !
    Et pour l’imperméabilité, je peux certifier, ayant du éponger des fuites intempestives et répétées de machine à laver, que le sol ne boit pas plus l’eau qu’un carrelage, et moins qu’un parquet… Le passage à l’huile de lin + tempera est vraiment efficace, y compris dans la salle de bain ou la cuisine…
    Les meubles les plus lourds n’ont fait aucune marque, ni en profondeur dans le sol, ni en surface sur les peintures… j’avais un peu peur car quand j’ai emménagé la dernière couche de peinture au sol n’avait qu’une dizaine de jours… sauf sous la machine à laver (à force de bouger cette chose horriblement lourde pour voir d’où venaient les fuites et pour éponger, j’ai quand même fini par faire un cran dans le sol, ça fait un petit trou et ça s’effrite un peu autour), il faudra que je rebouche ça un de ces 4…
    Sinon je les trouve assez salissants mes sols, la moindre poussière se voit tout de suite… Pourtant j’ai essayé de fabriquer une couleur ni trop claire ni trop foncée, c’est un gris ocré mat assez doux qui me plait bien, mais ça doit être le côté uniforme qui fait ça… Les tapis bigarrés que j’ai récupérés supportent visuellement bien mieux les poussières et les petits aléas du quotidien… Bref il faut balayer assez souvent…
    A bientôt pour d’autres précisions !
    Isabelle

  3. Suivi de chantier : Isabelle a enménagé !
    Salut Isabelle !

    eh oui !!! Prune alors !! Comme pour le béton ciré, tout est visible ! C’est sûrement le côté uniforme qui fait ça. Il faut peut-être envisager une peinture moirée alors, un camaïeux de la même teinte…. ?

    Merci encore pour tes précisions. Ce type de sol intéresse beaucoup de monde !

  4. Suivi de chantier : Isabelle a enménagé !
    Bonjour!

    C’est très beau cette rénovation, bravo!
    J’ai une question par rapport aux « fenêtres » sur mur en pierre. J’ai vu ça aussi dans le livre de J.P. Oliva. C’est très beau mais est-ce que ça ne crée par un méga pont thermique?

    Colin

  5. Suivi de chantier : Isabelle a enménagé !
    Salut Colin !
    merci du compliment… pour le pont thermique dû aux « fenêtres de vérité », j’avais posé la question à l’artisan qui est venu faire les enduits, et il a souri… en fait dans cette partie de la maison, seul le mur N-O est isolé, le mur S-E et le pignon ne le sont pas : il n’y a qu’un enduit terre-paille de 6 cm qui peut jouer ce rôle, c’est vraiment pas grand-chose… donc on ne peut pas vraiment parler de pont thermique, tout au plus y a-t-il 2 petits bouts de parois plus froides…
    Isabelle

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *