Visite d’un duplex à St Cyr au Mont D’Or (69): urgence pour Bruno et Christine

Une bien belle maison sur cour abrite plusieurs appartements, dont celui que Christine et Bruno ont choisi au 1° étage. Le souci vient du fait qu’ils n’auront les clés qu’à la mi-janvier et qu’ils doivent aménager en Mars.

Le sol est en carreaux de terre cuite de 2,5 d’épaisseur que je soupçonne du XVI ou XVII° siècle, posés sur un feuilleté de chaux. Certains sont recouverts de lino et pour la plus grande partie, ils ont été peints en rouge, certes, mais un bon ponçage, refaire les joints et un bon traitement, et ce sera parfait !

Les murs en pisé sont recouverts de plâtre qui se décolle par plaques et d’un soubassement en boiseries qui ne demande qu’une repeinture. Etonnament, la façade sud, longue de 10 m, n’a aucune ouverture. Il est donc en projet d’en créer une.

Envisagé, donc: des enduits de finition sur le pisé débarrassé du plâtre et la réfection du sol en terre cuite.

Ils auraient besoin d’aide, à charge de revanche, après le 15 Janvier, pour préparer un chantier-école « enduits » envisageable mi-Février. Que les volontaires me contactent !

Les anciens bâtisseurs étaient des éco-constructeurs et leurs savoir-faire ont failli disparaître ! Mon goût pour la transmission est le fil rouge de ma vie professionnelle. Comment, alors, lorsqu’on détient ne serait-ce qu’un peu de ces savoirs inestimables, ne pas les diffuser au plus grand nombre ?

3 commentaires

  1. La grande classe !
    Bonjour Monique,
    je te souhaite une très bonne année,
    une excellente santé,
    pleins de bons chantiers,
    toujours la même serviabilité.
    Jorge Fernandes (qui a eu le plaisir de te rencontrer à la « visite conférence » du 22.11.08 à Chaponost.

    P.S. : je suis à ton entière disposition, mi-février, pour t’aider aux enduits à St Cyr au mont d’Or.

  2. La grande classe !
    Bonjour!

    Si je peux donner un tuyau pour la peinture du carrelage:
    J’ai été dans le même cas et plutôt que poncer, je m’en suis très facilement débarassé en 1 journée, mais est ce bien cathoecologique? faut voir:

    acheter 1 ou 2 litres de lessive de soude 3 ou 4 € » (liquide, apparence de l’eau)
    faire un seau de colle avec un vieux reste de colle à papier peint et y verser 2 ou 3 verres de lessive de soude. L’intérêt de la colle à papier peint est de constituer une gélatine qui retient la soude sur la peinture. Etaler gracement sur le carrelage, laisser reposer 3 quarts d heure/1H environ. Malaxer tout ça avec une vieille serpillière trempée qui va produire une soupe avec la peinture. Enlever tout ça avec une raclette.
    En 2 passages, en principe, il n’y aura plus de trace de peinture et le carrelage ne sera pas rayé. Seule difficulté: les joints: j’ose pas dire que je les ai récupéré impeccables avec un peu d’acide chloridrique, sans même avoir besoin de les refaire.
    Pour me faire pardonner d’avoir étalé toutes ces saloperies, j’ai recouvert le tout d’huile dure en 2 passages (à quelques jours d’intervalle) et le résultat était très chouette.De plus, l’huile dure, selon les passages, n’encrasse pas le carrelage et on peut en remettre une couche tous les 2 ans env.
    Bon courage

  3. La grande classe !
    Bonjour,

    merci, Luc, pour cette expérience 🙂
    Pour éviter tous ces produits et le temps nécessaire à ta mise en oeuvre vu la superficie, Bruno a loué une ponceuse.

    Quant au traitement, l’huile dure étant très chère, nous opterons pour l’huile de lin ou pour le savon noir à l’huile d’olive….selon les désirs des habitants !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.