Chantier réalisé : de la terre cuite à Sendets(64)

Nicolas et Nathalie nous attendaient, un brin fébriles [Nicolas avait révisé en apprenant mon bouquin des sols chaux et terre cuite presque par coeur !!! :))) ], pour finaliser le futur séjour/cuisine de leur béarnaise, après des enduits chaux. Une chape à la chaux et ses terres cuites pour le sol. Julien, Mickaël et moi nous sommes donc joints à eux.

La météo annonçait la pluie dans les Pyrénées-Atlantiques mais par chance, le soleil nous a accompagnés tout le week-end !!

Pour une fois, ce n’étaient pas des carreaux de Barthe (à qui je n’ai toujours pas demandé de pourcentage… depuis le temps) mais de la terre cuite en 20 x 20, très artisanale, magnifique, faite en Gironde. Petites particularités :

– des bêtes diverses telles un chat et des oiseaux ont laissé leurs empreintes sur certains carreaux. De quoi faire une frise ou un décor au sol ou ailleurs.

– plus technique, l’envers du carreau, très rugueux, assure l’accroche presque immédiate.

terrecuite3.jpg

Samedi matin, donc, pose des lattes de guidage. Le Whippet de nos hôtes, Pablo, remplace Chamallow (resté à la maison) sur les photos….

2-3.jpg

Le mur n’étant pas très droit, nous mesurons et coupons les carreaux du fond qui rétabliront l’équerre.

4-3.jpg

Oui…. pour qui en aurait douté, dans les chantiers participatifs, nous avons aussi de quoi former un Boy’s Band avec une chorégraphie très recherchée autour des brouettes et de beaux garçons aux tenues suggestives !! :)) De gauche à droite, Julien, Mickaël et Nicolas…

 

18.jpg

Début de la pose,

7-3.jpg

en choeur… pour filer la métaphore musicale.

8-2.jpg

Même type d’ambiance l’après-midi pour faire les joints. Agnès, une voisine très habituée aux travaux, nous a rejoints.

11-3.jpg

A la fin de la journée, nous avions fait les 3/4 de la pièce et envisagions, le lendemain, de la terminer et de brosser les joints

13-3.jpg

15-2.jpg

Dimanche, impossible de brosser les joints beaucoup trop humides ! Trop nombreux pour la petite surface à finir, nous avons décidé de démarrer la pose ailleurs, en laissant libre le couloir qui mène à la pièce du fond.

A la fin de la journée, l’objectif était atteint, voire dépassé… au niveau du collage. Restait néanmoins à brosser les joints. Sacré travail en perspective !

Des nouvelles de Nicolas et Nathalie : 3 jours après la pose, le brossage reste délicat car le temps fait que ça sèche très mal. Mais voilà, c’est fait !

26.jpg

Pour d’autres photos et d’autres infos sur les travaux dans la béarnaise, rendez-vous sur leur blog : La Rénobéarnaise

Merci à tous, à Julien, son pâté ariègeois et sa bière tchèque, merci à nos si sympathiques hôtes : à l’enthousiasme de Nicolas et aux talents culinaires de Nathalie. 

Courage, la fin approche !

Les anciens bâtisseurs étaient des éco-constructeurs et leurs savoir-faire ont failli disparaître ! Mon goût pour la transmission est le fil rouge de ma vie professionnelle. Comment, alors, lorsqu’on détient ne serait-ce qu’un peu de ces savoirs inestimables, ne pas les diffuser au plus grand nombre ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.