Chantier réalisé : pose de terre cuite sur sol chauffant à Chaponost (69)

Ce week end, à Chaponost, Chez Thierry et Catherine, nous avions prévu de la pose de terre cuite traditionnelle sur le plancher chauffant du studio. Pas d’appel à stagiaires, nous avions déjà des volontaires sous la main…

sol_chauffant.jpg

Thierry avait tout préparé pour que la pose de terre cuite soit réalisée. Mais le projet était très compliqué.

Il disposait de 2 sortes de terres cuites : les unes issues de récup du type XXVII° siècle, épaisses d’environ 3 cm en 13 x 13 et les autres neuves de chez Barthes, d’épaisseur 2 cm en 21 x 21.

L’idée était donc de réaliser un calepinage avec une pose en tapis : un cadre avec les vieilles posées droites et l’intérieur avec les neuves posées à joints décalés.

Il fallait donc deux types de chape l’une plus haute pour le centre et comble du comble, la pièce est vraiment biscornue !!

Avec ce type de calepinage, le plus important est surtout de bien garder les alignements de façon à ce que le rectangle soit parfait. Avec des carreaux inégaux et des murs tordus, garder le cap est plus qu’essentiel !

Bref, Thierry nous avait concocté un chantier de niveau 5 en difficulté… le niveau 5 étant le plus compliqué, bien sûr….

Samedi matin, nous voilà donc armés des bras de Romain, Jean-Paul et Sébastien.

Première entreprise : trouver les bons repères pour s’aligner et poser droit. Quand les murs sont droits, c’est facile mais quand ils partent dans tous les sens c’est plus compliqué… Et puis il faut faire avec les accès : l’entrée actuelle est à la perpendiculaire de la porte d’entrée définitive.

Nous avons donc commencé à chercher nos référents face à l’entrée des brouettes….

2.jpg

et finalement, nous avons opté pour une pose démarrant côté porte d’entrée avec un mur de départ complètement tordu.

Pose des liteaux de tirage du cadre

3.jpg

A la fin de la journée, constat : le taux de rendement est le plus bas de tous ceux que j’ai pu constater !! :)) 5 à 6 m² !!!

10.jpg

Dimanche, les bras supplémentaires nous ayant quittés, nous avons continué seuls, Thierry et moi.

Brossage des joints déjà réalisés et nettoyage au vinaigre.

6.jpg

Puis poursuite du cadre

11-2.jpg

et pose du tapis ….

13-2.jpg

Nous avons choisi de ne plus faire les joints. Y avoir accès pour leur brossage aurait réclamé que nous stoppions trop vite la pose.

 

Fin de la journée : il reste à Thierry à nettoyer les joints faits, finir la pose du tapis, finir les coupes, faire les joints… les nettoyer… Oh la la… courage !!! :)))

9.jpg

8.jpg

 

Merci à tous et à Catherine aussi pour l’intendance….

Les anciens bâtisseurs étaient des éco-constructeurs et leurs savoir-faire ont failli disparaître ! Mon goût pour la transmission est le fil rouge de ma vie professionnelle. Comment, alors, lorsqu’on détient ne serait-ce qu’un peu de ces savoirs inestimables, ne pas les diffuser au plus grand nombre ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.