Chantier réalisé : un sol bien rouge à Lyon (8°)

7-2.jpg

En Octobre, nous avions réalisé les 25m² de dalle. Depuis, Eugénia et Icham ont avancé dans leur projet. Une Cloison sépare la salle de bains du reste de la pièce et 4cm de liège sont venus recouvrir la dalle avant qu’Eugénia ne pose, avec l’aide de Thierry (formaterre), les tubes du plancher chauffant.

C’est ainsi que Samedi, nous nous sommes retrouvés à 6 sur le chantier pour poser la terre cuite à l’avancée. Laëtitia, Bérénice, Nicolas et Mickaël nous ayant rejointes, Eugénia et moi.

La pose des guides a concerné le fond de la pièce qui comporte par ailleurs plusieurs petits espaces : la salle de bains et l’entrée délimitée par un escalier (pas de niveau et pas d’équerre !!!! ) placé entre la salle de bains et un dégagement. Bref, beaucoup de vigilance pour ce départ de chantier qui allait de toute façon présenter des difficultés de prises de niveau pour que toutes les parties disjointes soient exactement à la même hauteur.

17.jpg

Nous avons démarré la pose et fini la pièce du fond le samedi soir.

16.jpg

Le lendemain, les stagiaires ont changé. Si Nicolas et Mickaël étaient toujours là, Annie, Jérôme, Olaf et André ont remplacé Laëtitia et Bérénice. Olaf et Jérôme ont procédé à la pose des guides dans la salle de bains. Il fallait impérativement que les carreaux soient de niveau avec ceux de la pièce du fond.

15.jpgPendant ce temps, les autres brossaient les joints

14.jpg

13.jpg

A la fin de la journée, nous avions pratiquement tout terminé. Ici la salle de bains avec l’espace douche à l’italienne non carrelé.

12.jpg

J’espère qu’Eugénia m’enverra bientôt les photos du tout fini après nettoyage….

 

Encore un chantier terminé ! A nouveau des stagiaires motivés et sympathiques. Rebelotte un cuisinier hors-pair (en l’occurrence Icham et ses grandioses lasagnes). Et puis un temps de rêve….

 

Merci à tous et toutes !!

Les anciens bâtisseurs étaient des éco-constructeurs et leurs savoir-faire ont failli disparaître ! Mon goût pour la transmission est le fil rouge de ma vie professionnelle. Comment, alors, lorsqu’on détient ne serait-ce qu’un peu de ces savoirs inestimables, ne pas les diffuser au plus grand nombre ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.