La chaux : Des utilisations variées

L’utilisation de la chaux remonte à des millénaires. Elle est le matériau de prédilection de l’Europe et du bassin Méditerranéen, là où la pierre calcaire dont elle est issue peut être calcinée et dont les moellons peuvent servir de matériau de construction. Associée à la terre, elle compose les constructions, les protège par ses enduits, les décore par les qualités de ses laits de chaux.

Il existe deux sortes de chaux :

L’aérienne dite CL 90 et l’hydraulique nommée NHL déclinée sous trois formes selon son taux d’hydraulicité. Chacune a son utilisation de prédilection.

Pour en savoir plus : Aérienne ou hydraulique : quel type de chaux pour quel usage ? – Citemaison.fr

Du sol au plafond, ses applications :

En dalles :

Seule ou accompagnée de billes d’argile ou de pouzzolane, la chaux, associée à un support bien stable, contribue à gérer l’humidité d’un sol grâce à ses qualités respirantes qui lui permettent d’absorber jusqu’à 70% de l’humidité ambiante qu’elle restitue tout doucement sous forme de vapeur d’eau.

  • Elle est parfaitement adaptée au bâti qui l’entoure en suivant les mouvements des murs de ce type de bâti souple.
  • Elle propose une solidité largement suffisante pour le type d’utilisation que le particulier fait de son habitation.

Pour en savoir plus: voir la dalle chaux réalisée à Mardore

et ce pas à pas : Réaliser une dalle en béton de chaux – Citemaison.fr

En chape avec carrelage en terre cuite

Placée sur la dalle en chaux, qu’elle enrobe ou pas des tubes de chauffage au sol, elle vient stabiliser le support offrant une surface lisse à la pose de carrelage en terre cuite.

La pose de ce carrelage sur chape chaux peut s’effectuer de deux façons :

  • « à l’avancée », c’est à dire au fur et à mesure qu’on tire la chape. Cette pose, très technique, réclame une vérification constante des niveaux. Les joints se réalisent également à l’avancée ou quelques jours plus tard, selon le séchage de la chape.
  • « sur chape fraîche », c’est à dire dès le lendemain de la pose de la chape, sur barbotine de chaux qui sert de colle. Les joints peuvent être réalisés à l’avancée ou plus tard….

Pour en savoir plus : Voir les chantiers-école réalisés à Chaponost et à Mardore ou encore ici, un pas à pas réalisé avec l’aide de tous ces chantiers école

Agrémentée de fibres (chanvre, copeaux de bois, pailles, liège…) elle peut se placer en priorité à l’étage pour former des chapes isolantes.

En enduits et rejointoiements

Il est à noter que tous les enduits chaux, à condition qu’ils soient fait avec de la chaux aérienne, peuvent s’agrémenter d’une part de terre argileuse.

  • L’enduit traditionnel en trois couches est la protection idéale des supports en pierre, en intérieur, comme en extérieur. Il peut aussi donner lieu à des incrustations et décorations.

Pour en savoir plus : Voir les enduits réalisés à Mardore

et ce pas à pas : Réaliser un enduit traditionnel à la chaux en 3 couches en intérieur – Citemaison.fr

  • Les enduits isolants à base de chanvre ou de fibres végétales : à appliquer avec un minimum de 5cm, ils consistituent une isolation performante et respirante.
  • L’enduit à pierres vues et le rejointoiement sont destinés à laisser les pierres apparentes. Plus généralement destinés aux murs intérieurs, ils peuvent s’appliquer sur les façades non exposées aux intempéries.

Pour en savoir plus, ce pas à pas : Rejointoyer un mur à pierres vues avec un mortier de chaux – Citemaison.fr

En laits de chaux

Déclinés sous plusieurs dénominations, ils permettent de mettre en couleur les enduits chaux ou terre pour un coût minime et des effets inégalables.

voir ici : Peintures naturelles : panorama des types de laits de chaux – Citemaison.fr

et Mise en oeuvre et application des laits de chaux, badigeons ou eaux fortes – Citemaison.fr

Les anciens bâtisseurs étaient des éco-constructeurs et leurs savoir-faire ont failli disparaître ! Mon goût pour la transmission est le fil rouge de ma vie professionnelle. Comment, alors, lorsqu’on détient ne serait-ce qu’un peu de ces savoirs inestimables, ne pas les diffuser au plus grand nombre ?

5 commentaires

  1. Finition sur enduit à base de chanvre
    Bonjour, l’enduit isolant à base de chanvre semble intéressant mais ça donne quel résultat? Comment faire si on ne veut pas quelque chose de trop rustique?

  2. Des utilisations variées
    Bonjour,

    en effet, l’aspect est assez grossier. On le recouvre en général d’un enduit de finition à la chaux.

  3. Des utilisations variées
    Bonjour, je ne sais pas si c’est le bon endroit pour vous poser une question technique.
    J’ai beaucoup utilisé la chaux dans l’extension/réno de ma maison: enduits chaux chanvre sur murs, enduits sur différents supports souvent fermés), dalle chaux chanvre que je souhaite compléter d’une chape pour enrober y le chauffage au sol et poser de la terre cuite. Or il me reste pas mal de chaux NHL2 (excédent de commande pour les enduits). Y a-t-il un inconvénient à utiliser cette chaux faiblement hydraulique pour tirer la chape? Connaissez vous éventuellement un moyen de « l’hydrauliciser » (on m’a parlé d’adjuvanter avec du ciment blanc mais quid alors de la respirabilité de la chape?).

    Merci de vos éclairages, j’ai pu percevoir votre autorité dans cette matière.
    Pascal

  4. Bonjour à tous
    Je dois réaliser une dalle à base de chaux dans une maison en pierre briarde donc dans la Brie pour recevoir le parement de finition (travertin).
    Il y a en place une chape de mortier ciment que je vais cassé environ 12 cm et sous cette chape des pierres briarde de 10cm de haut sur 20cm de et 30cm de long et dessous des sortes de petites billes de roche noir sur 2 ou 3 cm ? Et enfin la terre .
    Je pense juste démolir la dalle de mortier ciment et laisser les pierres et les petites billes noirs,qu’en pensez-vous ?
    A noter qu’il y a actuellement des remontées humides dans les murs de périphérie (normal vue le sol actuel) ,le sol actuel est au niveau du sol extérieur.
    Question principale,
    Dois-je enlever tout les composants actuel jusque la terre où je peux laisser les pierres et les petites billes noirs ?
    Est ce que le travertin est adapté à un sol respirant ?
    Dois-je faire une chape à base de liège pour l’isolation ?
    Est-ce qu’une chape à base de chaux seul est suffisamment solide sur 12 cm posé sur des
    pierres ?
    Merci d’avance pour votre retour ce qui va éclaircir mes interrogations.
    Stephane

    1. Bonjour,
      oui, vous pouvez laisser les petites billes noires ainsi que les pierres bien-sûr…
      Oui,le travertin convient très bien. Son défaut, c’est de présenter des petits trous de surface qui se remplissent soit de chaux, soit de crasse. Et l’imperméabilisation se fait à l’huile dure et non pas selon le protocole habituel à l’huile de lin.
      Vous confondez dalle et chape :
      – la dalle est le support de + de 8 cm qui est composé de gros agrégats. Elle permet d’obtenir un sol stable. A 12 cm, elle est largement assez solide et supporte dans les 60 kg au cm².
      – La chape, de maximum 6 cm, est composée de sable et de chaux et est tirée très plane pour poser les carreaux.

      Vous pouvez composer votre dalle avec de l’isolant de type minéral et/ou, pour une isolation plus efficace, poser des plaques de liège avant de faire la chape.
      Au plaisir,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *