En partenariat avec Isabelle Hody : un chantier pour fin août chez Michel et Babette à l’Aiguillon (09)

Ma réflexion était, en partant de chez moi… » C’est fou ! : il suffit que je quitte l’Ariège pour que les chantiers arrivent  » alors que je me rendais sur les lieux, à 1/2 heure de chez moi.

Isabelle -parce que cette visite se faisait dans le cadre de mon  partenariat avec « les ateliers d’Isabelle Hody » – a des plans… et tout préparé ! Quelle efficacité !

Joli coin de verdure, bel emplacement.  Michel et Babette sont motivés. Leur souci ? La condensation sur les murs, le salpètre qui ressort sur le carrelage de la cuisine. On fait le tour du propriétaire sans que je prenne l’appareil photo… et voilà !!!  Heureusement, Michel et Babette me fournissent les leurs !

La maison est enterrée dans la cuisine sur l’un de ses murs, recouverte de ciment partout, avec dalle ciment ; la cuisine, la pièce la plus investie, souffre d’humidité.

Surtout sur le mur ici placé à gauche de la photo, dont l’auge qui le longe est gavée de ciment.

Une grande pièce contiguë à laquelle on accède par un escalier, le séjour, a subi le même traitement et souffre des mêmes symptômes: ciment ou plâtre sur les murs et dalle ciment au sol.

Des projets de gîte, de chambres d’hôtes à l’étage…

Oh là là !! Que de travail de démolition !  Des enduits ciment et plâtre à détruire avant réenduisage à la chaux… deux dalles à éliminer. En perspective : des enduits, des dalles et des chapes isolantes…

Bilan : deux chantiers-école :

  • 1 fin Août : 3 jours d’enduits chaux et rejointoiement sur le mur enterré et sur le mur de refend de la cuisine.
  • 1 début Septembre : 3 jours pour se consacrer à une dallle en béton de chaux avec billes d’argile dans la cuisine.

A voir dans les dates des chantiers pour 2009….

Les anciens bâtisseurs étaient des éco-constructeurs et leurs savoir-faire ont failli disparaître ! Mon goût pour la transmission est le fil rouge de ma vie professionnelle. Comment, alors, lorsqu’on détient ne serait-ce qu’un peu de ces savoirs inestimables, ne pas les diffuser au plus grand nombre ?

1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.