Les mystères de la maison jaune d’Hervé à Vacqueyras (84)

Difficile de trouver la maison à la jolie façade jaune d’Hervé, située sur la place ronde du village; j’ai tourné un moment….avant de mal – très mal – tourner lors de la visite tant je l’ai trouvée déboussolante :))

La maison est à étages et demi étages, ce qui fait qu’on passe étrangement d’une pièce à l’autre par des portes invisibles et des petits bouts d’escaliers. Pour preuve :

Voici l’entrée donnant sur une grande pièce où trône une belle cheminée en pierres

et dans l’angle opposé, un l’escalier et dans le recoin, un évier  : j’ai confirmé à Hervé qu’il s’agissait bien de l’emplacement d’un ancien évier se déversant dans la rue de derrière. Par la porte à gauche, sous l’escalier, on accède à une cave d’origine qui a été cimentée de partout mais qui, pour le moment, est laissée de côté.

Ensuite tout devient compliqué… lorsqu’on monte à l’étage :)) 2 chambres. Dans la première, nous avons découvert des choses bien étranges.

Les tapisseries sont collées sur des enduits plâtre /chaux recouvrant des pierres hourdées en terre. Le tout se détache de son support partout dans la maison. La plus grande découverte se situe au sol, un peu bosselé, sous les terres cuites qui le composent.

Lorsqu’on enlève les terres cuites, on trouve une chape rose de 2 cm faite de sable, chaux et poudre de brique. Puis une chape chaux sable de 4 cm. le tout posé sur un système de rondins de bois de 10 de diamètre dont l’entraxe est de 15 cm. Entre ces solives, ce que j’ai cru être de la pierre tant c’était inattaquable au burin et à la massette. Je réalise, après coup, que c’est de la chaux qui a tellement bien carbonnaté qu’elle a repris sa dureté de pierre. C’est le top !!

De la chambre contiguë, carrelée, elle, de carreaux ciment, derrière une petite porte que j’avais prise pour un placard, monte un escalier étonnant qui mène à une grande pièce sous le toit où étaient élevés des vers à soie puis, après 4 marches, au grenier.

Entre temps, un palier permet d’entrer dans une 3° chambre au dessus de la première.

 

Depuis ma venue, Hervé s’est déchaîné sur les murs de la première chambre et les découvertes ne manquent pas: une porte murée, une alcove insoupçonnable…

Sur ce mur, un boisseau de cheminée plâtré s’avère bien difficile à décroûter et à sa gauche, une étrangeté de construction que voici en détail, me laisse perplexe.

Il semblerait qu’il y ait une porte mais on ne trouve aucun linteau à hauteur normale. La fin du décroûtage nous apportera sûrement la réponse….

Vu le nombre de pièces, on n’a pas fini d’être étonnés !!

En projet donc, des enduits chaux, du rejointoiement, de nouvelles chapes pour y reposer les carreaux….

Les anciens bâtisseurs étaient des éco-constructeurs et leurs savoir-faire ont failli disparaître ! Mon goût pour la transmission est le fil rouge de ma vie professionnelle. Comment, alors, lorsqu’on détient ne serait-ce qu’un peu de ces savoirs inestimables, ne pas les diffuser au plus grand nombre ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.